Menu
 

Bilan pré-opératoire

Avant l’opération le chirurgien fait un examen complet de l’œil. Il mesure la vision, examine le segment antérieur de l’œil avec la cornée, l’iris et l’aspect du cristallin. La tension oculaire fait partie systématiquement de l’examen. Puis après dilatation de la pupille, la rétine est examinée minutieusement afin de dépister toute autre maladie oculaire associée.

Des examens complémentaires viennent s’ajouter à l’examen :

La biométrie

Elle permet par ondes infrarouges de mesurer la longueur axiale et la kératométrie de l’œil équivalente à la puissance de la cornée qui permettront de calculer la puissance de l’implant intraoculaire qui sera choisi pour remplacer le cristallin.

L’OCT (Optical Coherence Tomography)

Il agit comme un scanner et sans toucher l’œil permet de reconstituer les coupes microscopiques des couches de la rétine et du nerf optique.

La topographie de la cornée et l’aberrométrie

Elle analyse l’éventuel astigmatisme associé ou non à des aberrations de l’œil responsable de la qualité visuelle.

Un examen du champ visuel peut s’avérer nécessaire car il mesure l’étendue du champ de vision.

Conclusion des divers examens

Après l’ensemble de ces examens, une discussion est réalisée avec le patient sur la fonctionnalité de son œil, ses éventuelles pathologies associées et une discussion est menée pour choisir l’implant intraoculaire le mieux adapté à sa vie quotidienne.